Valid XHTML 1.0 Transitional
Valid CSS!

Contact :
webmaster
[AT]
viadraconis.fr



Le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons, exception faite, bien sur, des citations qui, pour la plupart, sont issues de la Bible, et des reproductions de manuscrits ou de tableaux.


Creative Commons License
Creative Commons License

Patience et Impatience

Accueil > Extérieur > Porte du Sauveur > Vierges > Patience et Impatience


La patience

La patience

La patience est représentée par une femme assise sur un banc et tenant un écu sur lequel figure un boeuf.

La symbolique du boeuf s'oppose à celle du taureau : là où ce dernier est une force active et brutale, le boeuf est la force calme,placide, paisible.

Le boeuf est présent à la naissance de Jésus, en compagnie de l'âne. Il y a (symboliquement) dans cet animal douceur et détachement qui mènent à la contemplation.

Chez les Grecs, c'est aussi un animal sacré, attribué à plusieurs dieux. Apollon en avait un troupeau que Hermès lui déroba. Pour se faire pardonner Hermès dut faire cadeau à Apollon de la lyre, faite avec une peau et des nerfs de boeufs, qu'il venait d'inventer.

Il est aussi le sacrifice qui plait aux dieux : l'hécatombe désigne un sacrifice de 100 boeufs. Laboureur infatigable de la terre, il est un outil de la régénération et de la fécondation de la terre.


Qui est au-dessus de toute colère
Ne sera plus jamais en colère
Car sa colère sortira de la non-colère
Qui est au-dessus de l'agitation humaine
Son action sort du non-agir

Qui veut demeurer toujours calme
Règle sa respiration.
Qui cherche l'inspiration exacte
suit son cœur.

Qui veut agir juste
N'agit que par nécessité.
Telle est la voie du sage.

Tchouang Tseu


Haut de page


L'impatience ou la colère

L'impatience

Elle est représentée par une femme menaçant un homme avec son épée. Ce dernier tente de lever la main en un signe conciliateur, d'apaisement, en vain.

Les traits de la femme sont bien marqués et nous montre une colère aveugle : ses yeux sont dirigés vers la pointe de son épée, vers le sol. Elle ne peut donc voir le signe de paix de l'homme, dont la main est dirigée vers le ciel.


Haut de page